Les consignes aux auteurs et autrices

La revue Pratiques de formation/Analyses se donnant pour cible prioritaire un public de chercheurs et chercheuses (tous statuts confondus), d’étudiant·es et de professionnel·les d’un large champ de l’éducation populaire et permanente, les articles devront questionner la dimension éducative et/ou (auto)formative des objets/thèmes étudiés.

Deux types de contribution sont attendus.

1) Des articles de recherche problématisés qui proposent soit une analyse à partir de recueils de données et/ou d’expériences de terrain, soit une étude de corpus. Les notes de synthèse ou écrits théoriques sont également les bienvenus. Les articles soumis peuvent provenir de toutes les disciplines des sciences sociales et humaines.

Ces articles, d’une longueur d’environ 35 000 signes, espaces compris, respectent les normes de l’écriture scientifique en ce qui concerne notamment les références à la littérature déjà produite sur le thème étudié (voir le paragraphe sur la présentation des références bibliographiques).

À côté de l’article proprement dit, il est nécessaire d’indiquer les prénom et nom du ou des auteur(s) et autrice(s), ainsi que leurs titre, fonction et institution de rattachement, et de joindre un résumé d’une dizaine de lignes ainsi que quelques mots clés.

Le titre de l’article, le résumé et les mots clés sont également attendus dans une version traduite en anglais. Le résumé en langue anglaise sera relu et corrigé si besoin.

Les articles anonymisés seront évalués par deux spécialistes de la question traitée dans l’article, dont une personne extérieure au comité de rédaction, qui pourront retourner des conseils de révision pour une deuxième version. Les articles retenus paraîtront dans une rubrique intitulée « Recherches ».

2) D’autres rubriques – « Cheminements », « Témoignages », « Résonances » et « Choses lues, entendues ou vues » (CLEV) – accueilleront des textes ou contributions d’une autre nature : des articles plus courts, des réflexions en cours, des témoignages, des comptes rendus d’expériences ou de « lectures » diverses, des écrits « non académiques » en lien avec la thématique ou tout autre expression publiable sous forme visuelle et/ou sonore.

Ces dernières contributions seront évaluées en comité de rédaction qui statuera sur leur éventuelle publication dans l’une des rubriques de la revue.

Les consignes suivantes sont communes à tout type de contribution.

Tous les textes doivent être envoyés à contact@pratiquesdeformation.fr en mettant en copie soit les coordinateurs/coordinatrices du numéro de l’appel à articles en cours, soit les responsables de rubriques (cf. Présentation de la revue).

La revue encourage les auteurs et autrices, dès la première rédaction, à utiliser une écriture inclusive dans le but de rendre visibles les situations de mixité ou de non-mixité du monde social – habituellement masquées par le recours systématique au masculin neutre. Il existe plusieurs formes d’écriture inclusive et leur pertinence s’apprécie en situation, selon les textes et le propos. La revue ne souhaite donc pas imposer de normes précises, tout en conseillant une utilisation modérée du point médian pour faciliter la lecture. Il est toutefois possible de s’inspirer d’exemples donnés par la revue Sociologie du travail, « Consignes aux auteurs et autrices sur l’usage de l’écriture inclusive et la féminisation des noms de fonction », 2019, en ligne : https://journals.openedition.org/sdt/25611.

Les images ou autres contenus audiovisuels accompagnant le texte sont les bienvenus. Dans ce cas, ils devront être envoyés en fichier séparé et les auteurs et autrices devront attester être propriétaires des droits de leur utilisation. Les images et autres contenus audiovisuels ne devront pas être uniquement illustratifs mais être intégrés dans l’argumentation et/ou être commentés (un titre a minima, légende facultative).

Il est possible d’intégrer des notes de bas de page autres que celles signalant une référence bibliographique. Comme elles deviendront des notes de marge dans l’article mis en ligne, elles devront être les plus courtes possible.

La revue ne présente pas de bibliographie supplémentaire en fin d’article.

Les textes doivent être envoyés dans un format de texte modifiable (pas de PDF). Les différents niveaux de titres du texte doivent être indiqués clairement en utilisant au maximum trois niveaux de titre, sans utiliser ni les tabulations, ni le gras, ni le texte souligné, l’italique étant réservé aux titres d’ouvrages ou de revues. Les images devront être fournies dans un fichier séparé en format .jpg. Si votre contenu audiovisuel n’est accessible qu’à travers un lien internet, nous vous demandons de bien vouloir vérifier sa pérennité.

Présentation des références bibliographiques

Les références bibliographiques figurent en bas de page (qui deviendront des notes de marge dans la présentation de l’article en ligne). Les articles ne comporteront donc pas de bibliographie finale. Il convient de mentionner d’abord le prénom entier des auteurs et autrices.

  • Les présentations attendues pour la première citation d’une référence

– Pour un ouvrage

Michelle Perrot, 2012, Mélancolie ouvrière, Paris, Grasset.

Michel Debeauvais (dir.), 1976, L’Université ouverte : les dossiers de Vincennes, Grenoble, Presses universitaires de Grenoble.

– Pour un article

Jacques Ardoino, 1993, « L’approche multiréférentielle (plurielle) des situations éducatives et formatives », Pratiques de formation/Analyses, n° 25-26, p. 15-34.

Madeleine Guilbert et Viviane Isambert-Jamati, 1958, « Une étude de biographies professionnelles. Formation et carrière professionnelles de 1 000 jeunes femmes de la région parisienne », Population, n° 4, p. 647-662.

Pour un chapitre d’ouvrage

Françoise Tétard, 2001, « Le “soixante-huit” des mouvements de jeunesse et d’éducation populaire, de l’occupation du FIAP à la création du CNAJEP », in Geneviève Poujol (dir.), Éducation populaire : le tournant des années 70, Paris, L’Harmattan, p. 27-58.

  • Les présentations attendues pour les références déjà mentionnées

Pour les deuxièmes citations d'un même ouvrage ou article, et les suivantes

– Pour un ouvrage : Prénom Nom, année, Titre de l’ouvrage, op. cit. (p. x).

– Pour un article : Prénom Nom, année, « Titre de l’article », art. cit. (p. x).

Si deux citations d’une même source se suivent : Ibid. (page).

Toute citation doit bien entendu être mise entre guillemets et la référence doit alors mentionner le numéro de la page de l’ouvrage ou de l’article dont elle est extraite.

Typographie et abréviations courantes

1er, 1re ________ et non 1ère

2e, 3e ________ et non 2ème ou 3è

XXe siècle_____ et non XXème ou XX° ou 20è)

chap. _________ et non ch.

eds ___________ éditeurs pour un ouvrage collectif en langue anglaise

etc. __________ et non etc…

p. ____________ et non pas pp. 

Utiliser les guillemets français « … » pour un usage général. Les guillemets anglais “…” sont utilisés à l’intérieur d’une citation déjà entre guillemets.

Pour les règles typographiques et davantage d’exemples, voir : https://archive.framalibre.org/article2225.html#b_presentation